Sentiers à Merlebleus de l’Est

Le Merlebleu de l’Est est un oiseau qui niche en cavité. Sa population était à son plus bas dans les années 1970 à cause de la destruction de son habitat et des pesticides. Plusieurs clubs d’ornithologues ont alors commencé à aménager des « sentiers à Merlebleus » dans toute l’Amérique du Nord. Il s’agit d’installer plusieurs nichoirs dans un habitat favorable. Comme la tactique d’alimentation préférée de l’oiseau consiste à repérer sa proie au sol à partir d’un perchoir et à la saisir après un bref plongeon, il aime les milieux ouverts.

Depuis des décennies, le COBM entretient des sentiers à merlebleus. Présentement, nous en avons trois : dans un pâturage à la Ferme d’alpagas Norli, aux Vergers Tougas et au Club de golf Cowansville.

Des bénévoles du COBM visitent les nichoirs de mai à septembre et tiennent un registre des réussites de nidification. On constate que les Merlebleus se rétablissent bien.

LE COBM entretient des sentiers à merlebleus. Crédit photo Bertrand Hamel.

Postes d’alimentation

Le COBM a installé deux postes d’alimentation il y a plusieurs années : au Parc naturel Jacques-Bonnette et au Centre de la nature à Cowansville.

Des bénévoles s’occupent de les approvisionner tout l’hiver. Les graines de tournesol noir sont gracieusement fournies par Nutri-vert de Dunham et le suif par la Boucherie Fortin de West-Brome.

Crédit photos: Ghislaine Delisle
Poste d'alimentation au Parc Jacques-Bonnette. Crédit photo Bertrand Hamel.

Hirondelles noires

Notre dernière initiative vise l’Hirondelle noire, en déclin comme toutes les hirondelles. Ces hirondelles nichent en colonies dans des nichoirs-condos.

Le Club des ornithologues de Brome-Missisquoi en a installé un à l’automne 2019 dans le parc Keith-Sornberger de Bedford. L’inauguration aura lieu le 4 juillet 2020 où un panneau informartif sera installé. 

Martinets ramoneurs

Le Martinet ramoneur est un petit oiseau qui niche dans les cheminées. Quand il arrive au printemps, il se réunit en groupes atteignant parfois 150 individus, pour passer la nuit dans une cheminée qui sert de dortoir. Quand les couples sont prêts à nicher, ils se dispersent vers des cheminées plus petites.

Le Club des ornithologues de Brome-Missisquoi collabore avec le Service canadien de la faune pour faire le décompte des Martinets entrant dans trois cheminées dortoirs qui sont sur son territoire.