Feuillet eBird
Territoire
Sites intéressants
Faits saillants
Recensement Noël
cobm_hiver003008.jpg cobm_hiver003007.jpg
Québec Oiseaux
eBird
Sites - ressources
Sites - photos des membres
cobm_hiver003006.jpg cobm_hiver003005.jpg
Mission
Oiseau emblème
Historique
Membres du C.A.
Responsables
cobm_hiver003004.jpg
Calendrier
Code éthique
Covoiturage
cobm_hiver003003.jpg cobm_hiver001002.jpg cobm_hiver001001.jpg
 
Emblème du COBM : le Cardinal rouge

Qui ne connaît pas le Cardinal rouge avec son plumage écarlate et son chant flûté ? Oiseau typique de la Montérégie, il habite l’orée des bois et des champs, les parcs, les jardins et les secteurs boisés des villes. Visiteur assidu des mangeoires, il colore les hivers de la région par sa présence et on l’entend chanter dès le milieu de l’hiver. Pas étonnant qu’il ait été choisi comme emblème du club!
 
En dehors de la période de reproduction, le Cardinal rouge peut être vu en petits groupes, mais dès qu’il a déterminé son territoire, il ne tolère plus de congénères. La femelle construit habituellement le nid dans la végétation dense d’un arbuste ou une vigne. Elle pond 3-4 œufs (2-5) et les incube durant 11-13 jours. Les deux parents nourrissent les oisillons d’insectes. Les petits quittent le nid à 9-10 jours et restent tout près pendant plusieurs jours. À ce moment, le mâle prend la responsabilité des petits pour permettre à la femelle d’aller nicher à nouveau.
 
Au Québec, le Cardinal rouge commence à nicher la dernière semaine d’avril et il élève jusqu’à 3 nichées par année, les derniers oisillons quittant le nid aussi tard qu’à la fin octobre. Cette longue saison de nidification contribue à la montée vers le nord de son aire de distribution.
 
Au moment de la création du club en 1988, le Cardinal rouge était bien établi en Montérégie et à Montréal qui étaient la limite nord de son aire de distribution. Son apparition au Québec découle du débordement de son expansion dans le sud de l’Ontario et dans le nord de l’état de New-York. Les premières mentions au Québec remontent à 1862 et 1869 mais c’est probablement en 1956 que cet oiseau a commencé à s’installer au Québec, avec une première mention de nidification en 1964 à Montréal.
 
L’étalement urbain a été un facteur positif dans l’arrivée du Cardinal au Québec : l’abandon de fermes et la multiplication des boisés urbains dans les banlieues lui ont créé un environnement favorable.  Puis la population du Cardinal rouge a augmenté dans les années 70 avec la prolifération des mangeoires; cette nourriture facilement accessible aide l’oiseau à survivre aux hivers rigoureux. Bien que les hivers soient plus doux depuis des décennies, le principal facteur limitant l’avance du Cardinal rouge vers le nord est le climat semi-nordique de la province.
 
Les premières données du projet de l’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec (2010-2014) montrent que le Cardinal rouge a continué sa montée vers le nord, jusqu’aux Basses-Laurentides et Lanaudière avec des mentions le long du St-Laurent jusqu’à Québec.